Escapade plus haut

Écrit par Lucullus. Publié dans Les Voyages.

J'ai repris la route

 - Où mes pas me mèneront-ils?
 - Où l'humeur de Lucullus m'entraînera t'elle?
 - C'est un contrée riche de sa diversité, de son histoire. Indissociable de sa dimension européenne.
 - Il faut dire qu'elle a vue passer tellement de guerriers, de marchands, que dis je, des peuples entiers.
- Le brassage de cultures n'est pas ici un vain mot. C'est un terre accueillante pour qui sait la respecter.

Même si l'esprit, l'âme de cette région s'est nourri de la culture des autres, c'est la sienne propre qu'elle à édifiée, élaborée et qu'elle chérie fortement. Il n'est pas possible de la décrire en quelques mots.

Je vais tenter de vous parler d'elle comme je la ressens. Bien d'autre l'on fait avant moi et avec beaucoup plus de talent mais qu'importe, il me plait à moi en ces lieux de vous parler d'elle.

Si je devais la comparer à une femme, je la décrirais comme une grande et belle jeune femme, toute souriante aux cheveux balayés par le vent de norois. À moins, que ce ne soit cette belle blonde au tresses longues et charmantes, au visage rougis par la froidure de l'hiver. Mais fi donc de l'anthropomorphisme.

Si je devais lui donner des qualités, je dirai sa fierté d'être ce qu'elle est et sa fidélité sans faille

Comment, oui comment vous la décrire?

peche crevetteTant de jolis poèmes me reviennent en mémoire.
Tant de jolies chansons se bousculent à mes lèvres.
Tant d'odeurs délectables imprègnent mes narines, tant de saveurs subtiles titillent mes papilles.
Lorsque je ferme les yeux j'y vois tant de belles choses.

Même si certains l'aiment comme une maîtresse exigeante, je ne vois moi dans ce jolis paysages que les yeux bleus de ma grand-mère et le doux regard de mon grand père.

Il faut dire que ces chez gens-là, monsieur... l'amitié n'est pas un vain mot.
Il faut dire que ces chez gens-là, monsieur... le sens du respect n'est pas un vain mot.

Ce que j'aime dans cette région aux multiples visages, c'est justement cette multiplicité, cette variété, ce plaisir renouvelé qu'il y a à voyager en ces lieux.

Moi qui aime l'histoire, ici je suis gâté. Depuis des millénaires les hommes ont désiré ardemment la posséder, la dominer. Des milliers d'hommes se sont entretués afin d'y vivre et de bénéficier de ses bienfaits.

 - Allez, un indice pour ceux qui n'auraient pas deviné. Clovis y est né et enterré.
 - Certes elle se trouve à cheval sur une frontière qui ne fut pas toujours placée là par les hommes.
 - Tantôt plus au nord tantôt plus au sud et dont la création de l'Europe diluera les traces sans en enlever le caractère qui fait que des deux côtés de la frontières on trouve bien un peu les mêmes gens.calais - On y trouvait des ménapiens, des nerviens, des saliens, des morinis et des atrébates et vers l'est des ripuaires.
 - Mais je vous assure que des deux côtés de la frontière, le matin, on y boit la même bistouille.
 - A l'ouest la mer, ces plages immenses et ces falaises. Pensez donc, on y ramasse la crevette à cheval
 - Au centre de vastes plaines à blé. La plaine est fumante sous juillet dit la chanson.
 - A l'est des montagnes. Vous en doutez? Grimpez les donc à vélo, le sport roi,
 - Je ne vous ferais pas languir plus longtemps, cette région que j'aime beaucoup car j'y ai des racines s'appelle selon les endroits:

 - Flandres, Hainaut, Artois, Cambrésis on peut même aller jusqu'au Brabant car ici dans le nord de la France on ne saurait se séparer de nos amis et voisins belges.

De belles et jolies cités parsèment cette région:

De Calais à Maubeuge en passant par Arras, Charleroi, Lille Courtrai, Boulogne et beaucoup d'autre que ne je ne peux citer ici

 - Je l'ai sillonnée d'est en ouest et du nord au sud jusqu'à chez nos voisin.
 - Des falaises de Boulogne aux plages d'Ostende en passant par Calais, Dunkerque, Zuydcoote
 - Du bois de St Omer à la forêt de Marchiennes
 - De Doullens à Maubeuge.
 - Des filatures de Roubaix aux mines de Denain
 - Sans oublier Lille et les cris de son marché ou de sa braderie.

 -Je n'ai pas oublié non plus d'aller chez nos voisins à Courtrai, Charleroi, Binches Ostende, La Panne, Mons.
 - Mais ce qui me reste le plus de mes voyages dans le Nord, c'est la gentillesse de ses habitants, la joie de vivre des nordistes qu'ils soient Boyaux Rouges ou Ch'tis.
 - J'aime toujours à les rencontrer.
 - J'aime à partager un chopine ou une bistouille, un pain d'épice avec du sirop qui guille à l'ducasse ou une coquille pour la nouvelle année.

Il ne faut pas oublier de fêter St Nicolas avec eux.
Vous voulez parler gastronomie ha, ha, ha, mais chez ces gens là, monsieur, on a rien a envier à personne...

D'une flamiche aux poireaux vous passerez à l'anguille au vert ou à un waterzoï de poissons pour vous rendre à la carbonade et au coq à la bière pour ensuite attaquer gaillardement un Maroilles ou un Avesnes avant de finir par une tarte au sucre ou des gaufres.

Certes le vin n'est pas leur domaine de prédilection même si la Moselle n'est pas loin

tarte sucre Si vous poussez jusqu'au port d'Ostende afin d'y manger un plat de moules avec des frites et de la mayonnaise, prenez donc une bouteille de blanc de Moselle vous m'en direz des nouvelles.

Donc disais je si le vin n'est pas leur fort ils s'y connaissent en bière depuis la nuit des temps. César, oui Jules, empereur de son état, parlait déjà de leurs fameuses bières.

Les citer toutes relève de la gageure. Vous connaissez la Jenlain, la 3 monts certes mais la Queue de charrue, la Septante cinq, la Choulette cela ne vous dit rien? dommage. Et n'oubliez pas le Picon bière.

Il y a tant a dire sur cette belle et grande région que j'ai failli oublier le genièvre et la bistouille du matin au bistrot. Toutes les Flandres produisent ce merveilleux alcool… à Loos ou à Houle vous aurez le choix et la qualité

Alors n'hésitez plus faites vite un détour, un tour, là haut.
Et qu'importe le côté où vous entraîneront vos pas, vous ne serez pas déçu.

A bientôt quelque part…

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé