Les Chroniques de Lucullus n°490

Écrit par Lucullus. Publié dans Les chroniques.

plumeAmis gourmands bonjour,

Le temps des fêtes est arrivé.
Les fêtes de Noël et de Nouvel An vont marquer la transition vers la nouvelle année qui s'annonce.

Que l'on soit croyant ou non cette fête de Noël fait partie de notre tradition et nul n'a le droit de nous en priver quelqu'en soient les motifs, religieux, politiques ou dogmatiques.

Cette fête appartient aux gens, aux bonnes gens, au peuple, qui au delà de la religiosité du moment en a fait un moment de réunification, de fraternité et d'amour avec son cortège de symboles comme la crèche, comme le sapin enluminé, comme les guirlandes multicolores, comme le Père Noël, Saint Nicolas ou le Père Fouettard.

Chez mes parents il était traditionnel de s'habiller, chemise blanche, nœud papillon ou cravate pour les hommes, jolie robe pour les dames. J'ai reproduit cela dans ma famille car je pense que c'est un marqueur important.
Respecter les traditions, ancestrales ou celles qu'on s'est faites, montre l'importance que l'on porte à ces moments.

C'est comme s'habiller pour aller à un mariage.
Noël, en quelque sorte, c'est le renouvellement de l'union de toute la famille.

C'est aussi un symbole gastronomique avec les coquilles dans le Nord ou les 13 merveilles dans le Sud, avec d'autres spécificités régionales comme le Stollen en Alsace. Toutes les régions ont un dessert ou une douceur particulière pour célébrer ce moment.

Ce n'est pas pour rien. C'est un moment gourmand autour de la table qui nous réunit.
C'est le moment de l'année où l'on pense à la famille présente, absente ou disparue.
C'est un moment fort qui fait vibrer les grands et briller les yeux des petits.
C'est le jour de l'échange de cadeaux pour montrer son amitié, son amour aux autres.

En France, paraît-il, si tout finit pas des chansons, je vous l'affirme tout commence autour de la table.
De tout temps les peintres du monde entier ont célébré la table festive.
Pieter Bruegel, Auguste Renoir, Jean-François de Troy, Jan H Steen, Jerome B. Thomson, Tissot et j'en passe beaucoup d'autres...

C'est donc le jour où l'on s'affaire aux fourneaux pour le plus grand plaisir des convives.
On apprêtera la table avec un jolie nappe blanche ou de couleur selon les envies et habitudes.
On sortira les parures de table, les chandeliers peut être.
Certains sortiront le service des fêtes, l'argenterie, s'ils en ont mais tous feront une jolie table.

Chez nous, Français, un moment important dans les agapes c'est l'apéritif.
Du champagne, des cocktails, ou tout simplement du vin débuteront le service.
L'inventivité n'a pas de limites et on verra fleurir bouchées et autres cuillers gourmandes pour le plus grand plaisir des convives.

C'est le signal du festin, l'ouverture de l'opéra gourmand.
Ne nous y trompons pas, un repas de fête, chez nous, c'est un opéra pour les papilles pour les yeux, et pour le nez.
Les odeurs s'échappant des marmites sont déjà une incitation à saliver. Voir arriver le plat sur la table est un régal pour les yeux, et dès les premières bouchées, les saveurs explosent en bouche et mettent les papilles en émoi.

Si le repas gastronomique est inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité ce n'est pas pour rien.

Il y aura donc des petits fours pour entamer les agapes puis viendra le repas et sa litanie de délices.
Repas qui verra certains opter pour la traditionnelle dinde de noël et d'autres se lancer dans des cuissots de gibiers ou dans des mets plus recherchés encore.
Il ne faudra pas oublier les fromages de nos belles régions qui ont toutes à nous offrir de merveilleux délices.
Il y aura également les fruits secs de chez nous, comme les noix et noisettes, mais aussi d'ailleurs, comme les dates et les figues.
Il y aura les fruits déguisés.
Il y aura les mandarines dans lesquelles on fabrique des lumignons.
Il y aura tant de choses.

Bien sûr l'apothéose de ce banquet sera à n'en pas douter la bûche de Noël.
Là aussi il y aura les tenants de la classique bûche au chocolat,mais aujourd'hui tout est permis en guise de final. Les saveurs et les formes n'ont plus vraiment d'importance, seul compte le plaisir.

Et il y aura les cadeaux.
Certains les verront le 24 au soir d'autres le 25 au matin. Tout dépend de la tournée du Père Noël.
D'ailleurs avez vous fait votre lettre à l'homme au traîneau ?
Moi, je n'y manque jamais.

Il faudra bien la semaine pour se remettre de nos émotions mais bientôt ce sera la Saint Sylvestre et son réveillon festif.
Là, à en croire les sondages, ce moments est plutôt célébré avec les amis qu'avec la famille.
Cotillons et musiques accompagneront les fêtards tout au long de la nuit afin de pouvoir embrasser les filles sous le fameux "Gui l'an neuf".

Réminiscence d'un temps révolu ou l'on fêtait le solstice d'hiver.
La tradition est restée même si la célébration religieuse a disparu.
Certains regrettent la disparition du sentiment religieux pour Noël, d'autres non et d'autres encore ne se posent pas la question.
Chacun est libre de ses choix dans le respect des autres.
Mais au final, l'important c'est de célébrer la fraternité, l'amitié, l'amour.
C'est le moment de célébrer ce qui nous rassemble et non ce qui nous divise.

Et quoi de plus beau qu'une belle table de noël où les convives partagent le plaisir d'être ensemble.

Sur ces quelques mots je vous souhaite un Joyeux Noël ainsi qu'une bonne et heureuse année 2017.

Gastronomiquement Votre, Lucullus

Amis gourmands bonjour,

Ce que j'aime bien en France c'est qu'il se passe toujours quelque chose qui a trait aux terroirs, à l'alimentation en général ou aux plaisirs liés à celle-ci. Je ne cesse de m'émerveiller de cette constante chez mes compatriotes.

 

On est les champions... de la dégustation de vins à l'aveugle.

Ce samedi à la maison Bollinger en Champagne, 18 équipes venues du monde entier, dont la Chine, se sont affrontées dans une compétition pendant laquelle il fallait reconnaître 12 crus présentés à chaque équipe.

Le challenge consistait à discerner les caractéristiques des vins selon 5 critères :

Le cépage principal, le pays de production, l'appellation, le producteur et le millésime.

 

Parmi les 12 crus issus du monde entier 4 étaient des crus français.

 

C'est une équipe d'amateurs de Toulouse que a obtenu les meilleurs résultats en réussissant à discerner les 5 critères pour 3 des vins présentés.

Le patron de l'équipe, Jean-Michel Perrussan, dit s'entraîner toutes les semaines avec ses amis du club d'amateurs.

 

La prochaine édition, la 4ème, devrait avoir lieu en octobre prochain à Chateauneuf-du-Pape dans le Vaucluse.

Source : L'union l'Ardennais

http://www.lunion.presse.fr/accueil/la-france-est-championne-du-monde-de-degustation-de-vin-a-ia0b0n425792

 

Pêche au gros dans nos rivières

A votre avis quel est le plus gros poisson que l'on puisse pêcher dans nos cours d'eau ?

Le brochet peut être ?

Vous n'y êtes pas, il faut chercher beaucoup plus gros, plus gros encore que l'esturgeon.

C'est le silure. Ce gros poisson vit vieux et c'est parfaitement adapté à notre climat.

On le retrouve notamment dans la Saône

Le record en France a été pêché par Jeremy Lorton en 2004. 2m56 pour 110 kg.

A vos canne à pêche...

Source : l'Est républicain

http://www.estrepublicain.fr/haute-saone/2014/10/20/le-silure-nouveau-poisson-trophee

 

Le Sial s'est ouvert jusqu'au 23 octobre

Le Sial c'est le Salon international de l'alimentation.

C'est à Villepinte en région parisienne que ce tient cet événement majeur relatif à l'almentation.

 

Là encore malgré une concurrence acharnée le savoir faire français en matière d'alimentation tient encore le haut du pavé. Certes les nouvelles méthodes de consommation, comme le très angl-saxon snacking, font du tort aux restaurants et donc à la gastronomie. Pour autant, notre art de vivre fait toujours de très nombreux adeptes dans le monde entier et le nombre de ceux ci est en constante augmentation.

 

Source : L'alsace

http://www.lalsace.fr/actualite/2014/10/20/dans-l-assiette-le-label-france-resiste-a-la-concurrence

 

Bonne initiative

Au puy en Velay les pâtissiers se sont mis à l"oeuvre pour aider l'association les nez rouges qui vient voir et distraire les enfants hospitalisés.

Une tarte géante de 19,2 m² a été réalisée -(6 mètre de long pour 3,2 m de large). La tarte géante du club des Chocolatier Pâtissiers de Haute-Loire a toute les chances de rentrer au Guinness des Records

La tarte a été divisée en 1200 parts vendues 10 € l'unité.

 

Source:La Montagne

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/haute-loire/2014/10/19/le-record-du-monde-de-la-tarte-geante_11187899.html

 

La Confrérie des Amis de Lucullus

Ce samedi une partie de la confrérie s'est retrouvée pour fêter "La balade du Terroir en Essonne".

Pas moins de 26 producteurs et artisans de l'Essonne ouvraient leurs portes au public.

 

Nous en avions choisi 2 d'entre eux.

Le matin nous avons visité la Brasserie artisanale Parisis à Epinay sous Sénart où l'on nous a expliqué en détail toute la procédure de fabrication d'une bière artisanale, qu'elle soit blonde, ambrée ou blanche. Bien évidemment nous avons interrogé notre hôte sur les produits utilisés pour ses réalisations, son houblon, ses malts, son eau, ses levures.

Ce fut très enrichissant intellectuellement et très agréable lors de la dégustation.

 

Après un repas sympathique dans une crêperie, nous nous sommes dirigés à la ville d'à côté.

 

C'est à Yerres que nous avons visité l'entreprise "Macarons gourmands" qui comme son nom l'indique n'est pas une charcuterie.

Tout comme à la brasserie, les produits et ingrédients de base nous ont été présentés avant une démonstration de réalisation et de mise en place. Pour finir une dégustation des plus agréable nous fut proposée.

Ce fut l'occasion de découvrir un monde nouveau de saveurs comme le macaron au pain d'épice et foie gras ou encore celui au Mojito

 

La prochaine balade du Terroir en Essonne aura lieu fin mars 2015

Le programme est déjà publié sur www.terroir-essonne.com ou sur www.facebook.com/terroir91 .

 

Sur ces quelques mots je vous souhaite une excellente semaine.

Gastronomiquement Votre, Lucullus

 

  • Aucun commentaire trouvé