Les Chroniques de Lucullus n°517

Publié dans Les chroniques.

plumeAmis gourmands bonjour,

Elevage et robotisation
On pense souvent que le modernisme dernier cri n'est réservé qu'à l'industrie, et en matière d'élevage, qu'aux fermes de plusieurs centaines voire milliers de vaches existant en France ou ailleurs dans le monde.
C'est une erreur qu'il convient de réparer.

Dans le département de la Mayenne (53) le GAEC de la Hutte aux Gabelous en est le criant exemple.
Grace à des robots de traite cet élevage de 100 laitières va pouvoir améliorer ses performances et ainsi ses revenus.
Le couple Foureau, Magali et Ludovic, vont pouvoir presque doubler leur surface pâturée en 2018, passant de 20 à 35 ha. Cela va permettre également d'ajouter la féverole aux aliments déjà produits sur place pour les animaux. Leur but est de passer de 20 à 35 ha de pâturage.
Depuis 5 ans, l'apport de la robotisation a permis à ce couple, en les libérant d'un travail fastidieux, de pouvoir mettre l'accent sur la qualité des pâturages et donc sur celle de l'alimentation de leurs vaches.

Les vaches sont ainsi dirigées vers des parcelles précises après avoir passé l'étape robot de traite. Si elles ne le font pas elles ne peuvent pas sortir brouter.

Ces agriculteurs misent avant tout sur une stratégie d'autonomie alimentaire. Ils ont pu implanter de la luzerne mais aussi des betteraves fourragères afin de compléter l'ensilage de maïs également produit sur place. Tout cela   améliorant l'alimentation de leurs animaux est donc un gage de bonne santé du troupeau.

Je recommande vivement la lecture complète de l'article cité en source pour avoir tous les chiffres significatifs à la vie de cette exploitation. Je ne les retranscris pas car ce ne serait que du copier-coller.

Source : web-agri.fr
http://www.web-agri.fr/conduite-elevage/alimentation/article/paturage-et-concentres-maison-au-menu-d-un-elevage-robotise-1172-133628.html

L'élevage au service du service public.
La loi imposant des restrictions voire des interdictions dans l'usage des produits phytosanitaires, les administrations ou les sociétés ont dû se tourner vers de nouvelles voies.

C'est le cas justement de la SNCF qui veut débroussailler de manière plus écologique les abords de ses voies ferrées.
Ca se passe à Saint-Germain-des-Fossés dans le département de l'Allier. La SNCF va faire appel à l'Earl de Bellcour de Guillaume Soudan et à six de ses génisses Highland Cattle.

Le vaches vont tranquillement paître aux abords des voies et ainsi participer à l'opération d'éco-pâturage en se substituant à la tonte.

Pourquoi choisir des Highland Cattle ?
Cette race de vache est une débroussailleuse née. Elle est capable de manger herbes, ronces, voire repousses de robinier faux acacia et est particulièrement friande de lierre.

Source : web-agri.fr
http://www.web-agri.fr/actualite-agricole/economie-social/article/des-highlands-pour-debroussailler-les-abords-des-chemins-de-fer-de-la-sncf-1142-132263.html

Le lait et son prix, évolution
Tout au long de l'année nous sommes régulièrement alertés sur les difficultés rencontrées par les éleveurs de vaches laitières.
Afin d'avoir un idée de l'évolution des cours je vous retranscris le tableau fourni pas le site en référence.
Prix moyen payé aux producteurs en France
Année    - Trim.    Euros/1000 L     Année - 1
2016    - 2     283         305 (-7,2 %)
2016    - 3     280         307 (-8,8 %)
2016    - 4     307         322 (-4,6 %)
2017    - 1     330         299 (+10,5 %)
2017    - 2     332         283 (+17,2 %)
2017    - 3     337         280 (+20,2 %)
2017    - 4     356         307 (+15,9 %)
2018    - 1     363         330 (+10 %)

Cela ne préjuge en rien aux variations futures.

Source : web-agri.fr
http://www.web-agri.fr/observatoire_marches/lait.html

Le fromage sous toutes ses formes
Lorsqu'on parle de fromage chez nous on pense presque immédiatement à l'emblématique Camembert avec sa belle  forme ronde, sa couleur blanche et son aspect velouté.
Pour autant, les fromages ont des formes très variées et même parfois surprenantes, rectangulaires, rondes et percées de trous, en forme de coeur, en cylindres plus ou moins gros, en tas, en boules ; bref il est multiple dans sa forme, sa couleur et son goût.

Aux USA, à Brentwood dans la région de San-Fransisco il existe le Queso Salazar créé par Emilla et Moises Salazar.
Ce fromage est constitué de longues bandes de lait caillé ensuite mises en forme de boules, de pelotes.
Cela donne une fromage très original.
Source : Socheese.fr
http://www.socheese.fr/instantanes/article/bay-area-s-artisan-cheesemaking

Sur ces quelques mots je vous souhaite une bonne semaine.
Gastronomiquement Votre, Lucullus

Amis gourmands bonjour,

Ce que j'aime bien en France c'est qu'il se passe toujours quelque chose qui a trait aux terroirs, à l'alimentation en général ou aux plaisirs liés à celle-ci. Je ne cesse de m'émerveiller de cette constante chez mes compatriotes.

 

On est les champions... de la dégustation de vins à l'aveugle.

Ce samedi à la maison Bollinger en Champagne, 18 équipes venues du monde entier, dont la Chine, se sont affrontées dans une compétition pendant laquelle il fallait reconnaître 12 crus présentés à chaque équipe.

Le challenge consistait à discerner les caractéristiques des vins selon 5 critères :

Le cépage principal, le pays de production, l'appellation, le producteur et le millésime.

 

Parmi les 12 crus issus du monde entier 4 étaient des crus français.

 

C'est une équipe d'amateurs de Toulouse que a obtenu les meilleurs résultats en réussissant à discerner les 5 critères pour 3 des vins présentés.

Le patron de l'équipe, Jean-Michel Perrussan, dit s'entraîner toutes les semaines avec ses amis du club d'amateurs.

 

La prochaine édition, la 4ème, devrait avoir lieu en octobre prochain à Chateauneuf-du-Pape dans le Vaucluse.

Source : L'union l'Ardennais

http://www.lunion.presse.fr/accueil/la-france-est-championne-du-monde-de-degustation-de-vin-a-ia0b0n425792

 

Pêche au gros dans nos rivières

A votre avis quel est le plus gros poisson que l'on puisse pêcher dans nos cours d'eau ?

Le brochet peut être ?

Vous n'y êtes pas, il faut chercher beaucoup plus gros, plus gros encore que l'esturgeon.

C'est le silure. Ce gros poisson vit vieux et c'est parfaitement adapté à notre climat.

On le retrouve notamment dans la Saône

Le record en France a été pêché par Jeremy Lorton en 2004. 2m56 pour 110 kg.

A vos canne à pêche...

Source : l'Est républicain

http://www.estrepublicain.fr/haute-saone/2014/10/20/le-silure-nouveau-poisson-trophee

 

Le Sial s'est ouvert jusqu'au 23 octobre

Le Sial c'est le Salon international de l'alimentation.

C'est à Villepinte en région parisienne que ce tient cet événement majeur relatif à l'almentation.

 

Là encore malgré une concurrence acharnée le savoir faire français en matière d'alimentation tient encore le haut du pavé. Certes les nouvelles méthodes de consommation, comme le très angl-saxon snacking, font du tort aux restaurants et donc à la gastronomie. Pour autant, notre art de vivre fait toujours de très nombreux adeptes dans le monde entier et le nombre de ceux ci est en constante augmentation.

 

Source : L'alsace

http://www.lalsace.fr/actualite/2014/10/20/dans-l-assiette-le-label-france-resiste-a-la-concurrence

 

Bonne initiative

Au puy en Velay les pâtissiers se sont mis à l"oeuvre pour aider l'association les nez rouges qui vient voir et distraire les enfants hospitalisés.

Une tarte géante de 19,2 m² a été réalisée -(6 mètre de long pour 3,2 m de large). La tarte géante du club des Chocolatier Pâtissiers de Haute-Loire a toute les chances de rentrer au Guinness des Records

La tarte a été divisée en 1200 parts vendues 10 € l'unité.

 

Source:La Montagne

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/haute-loire/2014/10/19/le-record-du-monde-de-la-tarte-geante_11187899.html

 

La Confrérie des Amis de Lucullus

Ce samedi une partie de la confrérie s'est retrouvée pour fêter "La balade du Terroir en Essonne".

Pas moins de 26 producteurs et artisans de l'Essonne ouvraient leurs portes au public.

 

Nous en avions choisi 2 d'entre eux.

Le matin nous avons visité la Brasserie artisanale Parisis à Epinay sous Sénart où l'on nous a expliqué en détail toute la procédure de fabrication d'une bière artisanale, qu'elle soit blonde, ambrée ou blanche. Bien évidemment nous avons interrogé notre hôte sur les produits utilisés pour ses réalisations, son houblon, ses malts, son eau, ses levures.

Ce fut très enrichissant intellectuellement et très agréable lors de la dégustation.

 

Après un repas sympathique dans une crêperie, nous nous sommes dirigés à la ville d'à côté.

 

C'est à Yerres que nous avons visité l'entreprise "Macarons gourmands" qui comme son nom l'indique n'est pas une charcuterie.

Tout comme à la brasserie, les produits et ingrédients de base nous ont été présentés avant une démonstration de réalisation et de mise en place. Pour finir une dégustation des plus agréable nous fut proposée.

Ce fut l'occasion de découvrir un monde nouveau de saveurs comme le macaron au pain d'épice et foie gras ou encore celui au Mojito

 

La prochaine balade du Terroir en Essonne aura lieu fin mars 2015

Le programme est déjà publié sur www.terroir-essonne.com ou sur www.facebook.com/terroir91 .

 

Sur ces quelques mots je vous souhaite une excellente semaine.

Gastronomiquement Votre, Lucullus

 

Commentaire (0) Clics: 19