Les Chroniques de Lucullus n°541

Publié dans Les chroniques.

plumeAmis gourmands bonjour,
Les bonnes résolutions
Le temps de fêtes et festivités est terminé. C’est l'heure des bonnes résolutions. J'en ai pris une importante, je vais faire encore et toujours attention à mon alimentation. Non, il ne s'agit pas de faire régime, mais d'être attentif à la qualité des produits que je consomme. C'est vrai dans l'alimentaire comme dans d'autres types de consommation, il vaut mieux consommer moins mais consommer mieux.

Après cette période festive, on a envie de souffler après bien des excès, plaisants certes mais des excès tout de même. Toutefois, j'aime bien, au tout début de janvier, profiter des soldes que font les revendeurs sur les produits festifs. C'est encore l'occasion de manger un peu de saumon fumé ou de foie gras. Mais là aussi, attention, on trouve un panel très varié de produits dont la qualité peut être très moyenne et même mauvaise. Privilégiez les AOP, les Labels rouges. Préférez la gourmandise à la consommation effrénée.

Les animaux se repaissent. L'homme mange, l'homme d'esprit seul sait manger." disait Brillat Savarin, illustre gastronome. Soyez un Homme d'esprit.

Dans la consommation quotidienne, il en est de même. Si je prends le cas des poulets, qui est un produit très consommé, on trouve de tout, depuis l'excellence jusqu'au plus terrible. Le PAC (prêt à cuire) est bien souvent issu de pratiques inacceptables. Les poulets sont entassés dans des cages ou de grands hangars, ils ne mangent que des farines et sont gavés d'antibiotiques. Le seul bon poulet est un poulet élevé en liberté, nourri au grain. Il fait du muscle et c'est cela que nous mangeons, pas des fibres animales, du muscle. C'est vrai pour toutes les autres catégories de viandes et même de poissons. Privilégiez les labels, la gamme est large de l'IGP à l'AOP en passant par le BIO, le MSC (poissons) sans oublier l'équitable.

Arrêtez de consommer les produits transformés ou hyper-transformés. Les plats cuisinés sont nuisibles à votre santé. Ils contiennent énormément de sel, de gras et d'additifs. Je comprends bien qu'il ne soit pas toujours possible de s'en passer et moi même j'en ai consommé. Je n'irai donc pas jouer les pères la Vertu. Pour autant il n'est pas forcément compliqué de préparer son repas du lendemain, surtout quand les jours se font beaux. Une salade composée ne demande que peu de temps à être préparée.

En parlant de temps, c'est une critique que j'entends souvent, la cuisine cela prend du temps. Là aussi je m'insurge, c'est presque faux. Le plus long en cuisine c'est la préparation des légumes car il faut les laver, les éplucher et les couper. Je l'avoue cela prend du temps mais c'est autrement bon que des légumes en boîtes ou des mélanges tout préparés ; mélanges que vous allez payer très cher au demeurant. Une bonne alternative est l'achat de légumes surgelés crus. Je dis bien crus et non pas, là encore, déjà préparés.

Ensuite, mettre un plat à mijoter ne demande pas que l'on reste devant pendant la durée de la cuisson. Un bourguignon, par exemple, ou un plat similaire, prend plusieurs heures de cuisson mais on peut l’interrompre et la reprendre plus tard, voir le lendemain.

Mettre un poulet ou simplement des cuisses de poulets au four ne demande que 5 minutes. Le temps de la mettre dans la lèchefrite et de les assaisonner correctement, sel poivre, un peu de piment d'Espelette pour rehausser le tout, un peu d'huile et le tour est joué. Vous régler votre minuteur et pendant ce temps vous pouvez passer à autre chose.

Faire une purée de pommes de terre, une vraie purée onctueuse ne consiste pas à ouvrir un sachet mais à mettre des pommes de terre pelées dans de l'eau et à les passer au moulin à légumes. C'est vrai, il faut éplucher les pommes de terre et ensuite tourner le moulin mais au final ce que vous mangerez n'aura rien à voir avec un sachet même si ceux là sont généralement de qualité acceptable et parfois bonne.

Cuisiner c'est aussi apporter de la cohésion familiale. On aura beaucoup plus de respect et de considération pour quelqu'un qui prépare un plat que pour personne qui se contente d'ouvrir des boîtes, des sachets, et d'ouvrir des opercules. C'est aussi le moyen de faire participer les enfants, le mari, à la conception du repas. A l'ère de l'égalité homme-femme, on est en 2019 que diable, se retrouver dans la cuisine pour transformer un moment rébarbatif en moment agréable de partage pour ensuite déguster ensemble les plats élaborés en commun apporte une autre saveur au repas.

Je suis conscient qu'au quotidien, cela est souvent difficile mais en fin de semaine tout est possible. J'ai appris à cuisiner  en regardant ma maman alors que j'étais enfant, bien souvent en faisant mes devoirs sur la table de la cuisine. C'est elle qui m'a transmis son savoir, ses tours de main, ses trucs et astuces, mais mon père avait lui aussi ses spécialités et notamment les crêpes et le riz au lait. C'est l'occasion rêvée de transmettre un savoir à ses enfants et surtout de les habituer à un art de vivre et à une consommation intelligente. L'enfant est curieux, allez au devant de ses demandes parfois non exprimées. Vous serez étonné du résultat.
Je vous ai parlé des labels mais cela peut ressembler parfois à une course d'obstacle. Des associations ou des sites internet, publient des guides fort intéressants dont on peut imprimer certaines parties et les emporter avec soi pendant les courses

Les labels :
Mes courses pour la planète - Les labels

Les poissons :
Le guide poisson du WWF France
Vous trouverez également beaucoup d'infos et documents forts intéressants sur le site Ethic Océan

Les viandes :
Pour vous renseignez sur les viandes je vous conseille un site très bien fait intitulé la-viande

Les œufs :
Un mention particulière pour "Choisir ses œufs" du site de la protection mondiale des animaux de ferme (Welfarm) qui a édité sur son site un petit guide du consommateur. Cela fait 15 ans que la réglementation a changé et il y a toujours des gens qui prennent des boîtes d’œufs au hasard. C'est inconcevable. C'est un réflexe à prendre mais il est tellement simple que c'est dommage de ne point  l'acquérir.
Le site Welfarm

Pour bien manger il faut manger des produits de saison. Inutile de manger des fraises en décembre elles seront forcément de mauvaise qualité car récoltées alors qu'elles ne sont pas encore mûres, importées et très chères.
Le site Fraich'attitude publie un calendrier très utile

Greenpeace a établi une liste de produits OGM ou non OGM et l'évolution de ces produits depuis le premier classement en 2006. le site "Mes courses pour la planète" le propose en téléchargement

Compostage :
Ceux qui ont un jardin connaissent le principe mais savez vous qu'on peut faire du compost en appartement ?
Mes courses pour la planète le propose ne téléchargement

Bien manger c'est aussi faire attention à sa planète. Je fais de l'écologie à mon niveau et non pas de l'écologie politique. Vous aussi, sans effort particulier, vous pouvez avoir une attitude responsable.
Pourquoi, par exemple, manger des poireaux venus d'on ne sait où alors qu'à quelques kilomètres de vous des maraîchers, des agriculteurs en cultivent. Là aussi on retrouve le mêmes types de productions, intensifs, raisonnables, bio. A vous de choisir. On peut les acheter directement à la ferme ou parle biais des Amap ou autres système similaires.
Soyez quand vous le pouvez locavores.

Voilà quelques grands principes, habitudes et attitudes qui régissent la Confrérie des Amis de Lucullus depuis seize ans que nous existons. La qualité prime sur la quantité, il faut défendre les terroirs et les producteurs qui y travaillent.
Et quoi de plus facile de le faire qu'en partageant des repas, festifs ou non, avec des amis.

Sur ces quelques mots je vous dis à bientôt.
Gastronomiquement Votre, Lucullus

 

Amis gourmands bonjour,

Ce que j'aime bien en France c'est qu'il se passe toujours quelque chose qui a trait aux terroirs, à l'alimentation en général ou aux plaisirs liés à celle-ci. Je ne cesse de m'émerveiller de cette constante chez mes compatriotes.

 

On est les champions... de la dégustation de vins à l'aveugle.

Ce samedi à la maison Bollinger en Champagne, 18 équipes venues du monde entier, dont la Chine, se sont affrontées dans une compétition pendant laquelle il fallait reconnaître 12 crus présentés à chaque équipe.

Le challenge consistait à discerner les caractéristiques des vins selon 5 critères :

Le cépage principal, le pays de production, l'appellation, le producteur et le millésime.

 

Parmi les 12 crus issus du monde entier 4 étaient des crus français.

 

C'est une équipe d'amateurs de Toulouse que a obtenu les meilleurs résultats en réussissant à discerner les 5 critères pour 3 des vins présentés.

Le patron de l'équipe, Jean-Michel Perrussan, dit s'entraîner toutes les semaines avec ses amis du club d'amateurs.

 

La prochaine édition, la 4ème, devrait avoir lieu en octobre prochain à Chateauneuf-du-Pape dans le Vaucluse.

Source : L'union l'Ardennais

http://www.lunion.presse.fr/accueil/la-france-est-championne-du-monde-de-degustation-de-vin-a-ia0b0n425792

 

Pêche au gros dans nos rivières

A votre avis quel est le plus gros poisson que l'on puisse pêcher dans nos cours d'eau ?

Le brochet peut être ?

Vous n'y êtes pas, il faut chercher beaucoup plus gros, plus gros encore que l'esturgeon.

C'est le silure. Ce gros poisson vit vieux et c'est parfaitement adapté à notre climat.

On le retrouve notamment dans la Saône

Le record en France a été pêché par Jeremy Lorton en 2004. 2m56 pour 110 kg.

A vos canne à pêche...

Source : l'Est républicain

http://www.estrepublicain.fr/haute-saone/2014/10/20/le-silure-nouveau-poisson-trophee

 

Le Sial s'est ouvert jusqu'au 23 octobre

Le Sial c'est le Salon international de l'alimentation.

C'est à Villepinte en région parisienne que ce tient cet événement majeur relatif à l'almentation.

 

Là encore malgré une concurrence acharnée le savoir faire français en matière d'alimentation tient encore le haut du pavé. Certes les nouvelles méthodes de consommation, comme le très angl-saxon snacking, font du tort aux restaurants et donc à la gastronomie. Pour autant, notre art de vivre fait toujours de très nombreux adeptes dans le monde entier et le nombre de ceux ci est en constante augmentation.

 

Source : L'alsace

http://www.lalsace.fr/actualite/2014/10/20/dans-l-assiette-le-label-france-resiste-a-la-concurrence

 

Bonne initiative

Au puy en Velay les pâtissiers se sont mis à l"oeuvre pour aider l'association les nez rouges qui vient voir et distraire les enfants hospitalisés.

Une tarte géante de 19,2 m² a été réalisée -(6 mètre de long pour 3,2 m de large). La tarte géante du club des Chocolatier Pâtissiers de Haute-Loire a toute les chances de rentrer au Guinness des Records

La tarte a été divisée en 1200 parts vendues 10 € l'unité.

 

Source:La Montagne

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/haute-loire/2014/10/19/le-record-du-monde-de-la-tarte-geante_11187899.html

 

La Confrérie des Amis de Lucullus

Ce samedi une partie de la confrérie s'est retrouvée pour fêter "La balade du Terroir en Essonne".

Pas moins de 26 producteurs et artisans de l'Essonne ouvraient leurs portes au public.

 

Nous en avions choisi 2 d'entre eux.

Le matin nous avons visité la Brasserie artisanale Parisis à Epinay sous Sénart où l'on nous a expliqué en détail toute la procédure de fabrication d'une bière artisanale, qu'elle soit blonde, ambrée ou blanche. Bien évidemment nous avons interrogé notre hôte sur les produits utilisés pour ses réalisations, son houblon, ses malts, son eau, ses levures.

Ce fut très enrichissant intellectuellement et très agréable lors de la dégustation.

 

Après un repas sympathique dans une crêperie, nous nous sommes dirigés à la ville d'à côté.

 

C'est à Yerres que nous avons visité l'entreprise "Macarons gourmands" qui comme son nom l'indique n'est pas une charcuterie.

Tout comme à la brasserie, les produits et ingrédients de base nous ont été présentés avant une démonstration de réalisation et de mise en place. Pour finir une dégustation des plus agréable nous fut proposée.

Ce fut l'occasion de découvrir un monde nouveau de saveurs comme le macaron au pain d'épice et foie gras ou encore celui au Mojito

 

La prochaine balade du Terroir en Essonne aura lieu fin mars 2015

Le programme est déjà publié sur www.terroir-essonne.com ou sur www.facebook.com/terroir91 .

 

Sur ces quelques mots je vous souhaite une excellente semaine.

Gastronomiquement Votre, Lucullus

 

Commentaire (0) Clics: 41