Les Chroniques de Lucullus n°525

Publié dans Les chroniques.

plumeAmis gourmands bonjour,
Santé et fromage
Peut-on soulager l'inflammation chronique de l'intestin ou la maladie Crohn grâce à l'alimentation ?
C'est ce que pensent les spécialistes de l'INRA Rennes en ayant mis au point un fromage, de type emmental, qui, selon l'institut, permettra de prévenir la maladie mais également d'en soulager les effets.

Depuis 2015, le CHU de Rennes participe à un test clinique et l'INRA a déposé un brevet.

Techniquement, le laboratoire Science & technologie du lait & de l'œuf, a isolé trois souches de bactéries qui ont une action anti-inflammatoire mais également qui pourraient être à l’origine de la fermentation et des trous dans le fromage. Le lien est clair, l'emmental pourrait être un remède.

L'Inra, allié à un producteur breton de fromage, a fait fabriquer un emmental en utilisant ces 3 souches bactériennes.
Selon le directeur de recherche de l'Inra, les tests réalisés sur des souris ont démontré que ce fromage freinait et prévenait les pathologies et qu'il pouvait atténuer les effets secondaires de la chimiothérapie.
Affaire à suivre donc...

Source : Ouest-France, Le parisien, Inra

Evolution du Bio et administration
Il semblerait que le gouvernement prenne au sérieux les possibilités de développement de la filière bio de notre agriculture. A cet égard, il prévoit une enveloppe de 1,1 milliard d'euros d'aide sur 5 ans.
La hausse de l'aide serait de 62 % par rapport au précédent plan Bio.

Le but serait de faire passer le pourcentage de terres cultivées en bio de 6,5 à 15 %. Il faut savoir que la France importe 30 % de sa consommation de produits bio.

Le détail de ces sommes a été donné et ces fonds sont répartis entre la France et l'Europe.
630 millions d’euros d’aides européennes via les fonds européens agricoles pour le développement rural ou fonds Feader.
200 millions de co-financement de l’État
170-220 millions par les agences de l'eau qui, traditionnellement, font du financement pour l’agriculture biologique.

Je reviendrai, de manière plus complète, sur le Bio en France dans la prochaine Chronique.
Source : Ouest-France, Le Figaro

Abeilles, quand les gens s'engagent.
C'est dans la Sarthe que cela se passe.
Le centre d'insertion par le travail de Champagné va installer 400 ruches d'ici à 3 ans.
L'opération va commencer dès avril où 50 ruches vont déjà être installées dans 4 exploitations de "Fermiers de Loué" à Saint-Michel-de-Chavaignes, Le Grand-Lucé, Saint-Mars-d’Outillé et Bouloire.

Je trouve cette initiative excellente. On devrait mettre des ruches partout notamment en milieu urbain et péri-urbain où les abeilles sont moins soumises aux pesticides, même si l'air est plus pollué. Il semble que ce ne soit pas la gêne majeure pour les abeilles.

Source : Le Maine libre

De la souveraineté alimentaire
La FNSEA est montée au créneau lors d'une audition parlementaire afin de demander au gouvernement d'étendre le décret Montebourg au foncier agricole.

Le décret Montebourg date de 2014. Il oblige les investisseurs étrangers à obtenir, pour certains secteurs sensibles, une autorisation préalable de Bercy, généralement accordée en contrepartie d'engagements.

Comme l'a indiqué le premier ministre, ce décret sera étendu aux secteurs de l'intelligence artificielle, du spatial, du stockage des données, aux semi-conducteurs et aux infrastructures financières.

Des pays étrangers et notamment la Chine achètent des terres agricoles un peu partout dans le monde, et donc également en France, dans le seul but de produire en exclusivité pour leur pays. A terme, comme dans d'autres pays et notamment dans ceux d'Afrique, cela peut remettre en cause l'autosuffisance alimentaire du pays ou l'empêcher.
La FNSEA estime qu'il faut protéger les terres françaises.

La mission parlementaire sur les terres agricoles doit rendre ses conclusions en 2019. D'ici là, indique le député Dominique Potier, co-rapporteur de la mission, il faut trouver des solutions pour éviter des dérives à court terme.

Tout cela va dans le sens du président de la République qui a assuré, en février, que les terres agricoles étaient des "investissements sensibles et stratégiques" auquel il allait apporter des "verrous réglementaires" car on "ne peut pas laisser des centaines d'hectares rachetés par des puissances étrangères sans qu'on sache la finalité de ces rachats".

Des mesures sont attendues en mai.
Affaire à suivre également et avec beaucoup d'intérêt...

Source : BFM business / AFP

Sur ces quelques mots je vous souhaite une bonne semaine.
Gastronomiquement Votre, Lucullus

Amis gourmands bonjour,

Ce que j'aime bien en France c'est qu'il se passe toujours quelque chose qui a trait aux terroirs, à l'alimentation en général ou aux plaisirs liés à celle-ci. Je ne cesse de m'émerveiller de cette constante chez mes compatriotes.

 

On est les champions... de la dégustation de vins à l'aveugle.

Ce samedi à la maison Bollinger en Champagne, 18 équipes venues du monde entier, dont la Chine, se sont affrontées dans une compétition pendant laquelle il fallait reconnaître 12 crus présentés à chaque équipe.

Le challenge consistait à discerner les caractéristiques des vins selon 5 critères :

Le cépage principal, le pays de production, l'appellation, le producteur et le millésime.

 

Parmi les 12 crus issus du monde entier 4 étaient des crus français.

 

C'est une équipe d'amateurs de Toulouse que a obtenu les meilleurs résultats en réussissant à discerner les 5 critères pour 3 des vins présentés.

Le patron de l'équipe, Jean-Michel Perrussan, dit s'entraîner toutes les semaines avec ses amis du club d'amateurs.

 

La prochaine édition, la 4ème, devrait avoir lieu en octobre prochain à Chateauneuf-du-Pape dans le Vaucluse.

Source : L'union l'Ardennais

http://www.lunion.presse.fr/accueil/la-france-est-championne-du-monde-de-degustation-de-vin-a-ia0b0n425792

 

Pêche au gros dans nos rivières

A votre avis quel est le plus gros poisson que l'on puisse pêcher dans nos cours d'eau ?

Le brochet peut être ?

Vous n'y êtes pas, il faut chercher beaucoup plus gros, plus gros encore que l'esturgeon.

C'est le silure. Ce gros poisson vit vieux et c'est parfaitement adapté à notre climat.

On le retrouve notamment dans la Saône

Le record en France a été pêché par Jeremy Lorton en 2004. 2m56 pour 110 kg.

A vos canne à pêche...

Source : l'Est républicain

http://www.estrepublicain.fr/haute-saone/2014/10/20/le-silure-nouveau-poisson-trophee

 

Le Sial s'est ouvert jusqu'au 23 octobre

Le Sial c'est le Salon international de l'alimentation.

C'est à Villepinte en région parisienne que ce tient cet événement majeur relatif à l'almentation.

 

Là encore malgré une concurrence acharnée le savoir faire français en matière d'alimentation tient encore le haut du pavé. Certes les nouvelles méthodes de consommation, comme le très angl-saxon snacking, font du tort aux restaurants et donc à la gastronomie. Pour autant, notre art de vivre fait toujours de très nombreux adeptes dans le monde entier et le nombre de ceux ci est en constante augmentation.

 

Source : L'alsace

http://www.lalsace.fr/actualite/2014/10/20/dans-l-assiette-le-label-france-resiste-a-la-concurrence

 

Bonne initiative

Au puy en Velay les pâtissiers se sont mis à l"oeuvre pour aider l'association les nez rouges qui vient voir et distraire les enfants hospitalisés.

Une tarte géante de 19,2 m² a été réalisée -(6 mètre de long pour 3,2 m de large). La tarte géante du club des Chocolatier Pâtissiers de Haute-Loire a toute les chances de rentrer au Guinness des Records

La tarte a été divisée en 1200 parts vendues 10 € l'unité.

 

Source:La Montagne

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/haute-loire/2014/10/19/le-record-du-monde-de-la-tarte-geante_11187899.html

 

La Confrérie des Amis de Lucullus

Ce samedi une partie de la confrérie s'est retrouvée pour fêter "La balade du Terroir en Essonne".

Pas moins de 26 producteurs et artisans de l'Essonne ouvraient leurs portes au public.

 

Nous en avions choisi 2 d'entre eux.

Le matin nous avons visité la Brasserie artisanale Parisis à Epinay sous Sénart où l'on nous a expliqué en détail toute la procédure de fabrication d'une bière artisanale, qu'elle soit blonde, ambrée ou blanche. Bien évidemment nous avons interrogé notre hôte sur les produits utilisés pour ses réalisations, son houblon, ses malts, son eau, ses levures.

Ce fut très enrichissant intellectuellement et très agréable lors de la dégustation.

 

Après un repas sympathique dans une crêperie, nous nous sommes dirigés à la ville d'à côté.

 

C'est à Yerres que nous avons visité l'entreprise "Macarons gourmands" qui comme son nom l'indique n'est pas une charcuterie.

Tout comme à la brasserie, les produits et ingrédients de base nous ont été présentés avant une démonstration de réalisation et de mise en place. Pour finir une dégustation des plus agréable nous fut proposée.

Ce fut l'occasion de découvrir un monde nouveau de saveurs comme le macaron au pain d'épice et foie gras ou encore celui au Mojito

 

La prochaine balade du Terroir en Essonne aura lieu fin mars 2015

Le programme est déjà publié sur www.terroir-essonne.com ou sur www.facebook.com/terroir91 .

 

Sur ces quelques mots je vous souhaite une excellente semaine.

Gastronomiquement Votre, Lucullus

 

Commentaire (0) Clics: 94