Les Chroniques de Lucullus n°492

Écrit par Lucullus. Publié dans Les chroniques.

plumeAmis gourmands bonjour,

Alerte à la betterave crue
Depuis le 19 janvier la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGGCCRF) a lancé une alerte sur la consommation de betterave crue, recommandant d'éviter d'en consommer ou d'en servir.
Cette direction a reçu des informations relatives à des épisodes récurrents d'intoxications alimentaires collectives liées à la consommation de betterave crue, en fin d'année 2016 dans la région des Pays-de-la-Loire et concernant 45 personnes.

L'intoxication apporte des diarrhées et des vomissements, peu de temps après l'ingestion de betteraves crues. Les désagréments cessant après quelques heures.

La betterave est généralement consommée cuite et ne présente aucun risque.

Vague de froid et agriculture
La vague de froid sévissant sur l'Europe et notamment en France apporte quelques inquiétudes chez les cultivateurs.

Toutefois, il semblerait que les risques soient faibles.
La plupart des céréales à paille résistent bien aux grands froids et même si le vent froid détruit une partie des feuilles cela n'occasionne pas de pertes significatives.

Le niveau de résistance est variable selon l'espèce et la variété.
Le classement retenu est le suivant : orge de printemps, blé dur, orge d’hiver, blé tendre, triticale, seigle.
Il ressort cependant que les conditions de gel sont un facteur important à prendre en compte dans l'évaluation de la résistance.

Les experts estiment toutefois que les conditions climatiques de l’année sont favorables à l’obtention d’un haut niveau de résistance des plantes.
Les points cités sont les suivants, je cite :
Les cultures ne sont pas trop avancées, l’automne ayant été plus frais qu’en moyenne.
Les nombreuses gelées de ces dernières semaines ont permis d’atteindre de hauts niveaux de résistance et l’absence de journées douces n’a jamais conduit à un éventuel désendurcissement.
Les rayonnements élevés depuis la levée ont également aidé à l’élaboration d’une résistance élevée, en soutenant le métabolisme nécessaire.
Les températures minimales ont atteint des niveaux très bas (de 4 à 8°C en dessous des normales) mais cet épisode de froid intense est d’une durée relativement courte, avec des cycles gel-dégel limités.
La remontée des températures s’opère par le sud, avec un retour progressif à des valeurs de saison pour le week-end du 28 janvier dans la moitié nord.
Toutefois certaines espèces pourraient être en limite de résistance comme les orges de printemps semées à l’automne, les blés durs, et ponctuellement les orges d’hiver.

Source :Terre-net et Arvalis-Institut du végétal /Jean-Charles Deswarte, Olivier Deudon (Arvalis - Institut du végétal)
http://www.terre-net.fr/observatoire-technique-culturale/strategie-technique-culturale/article/une-vague-de-froid-sans-risque-majeur-pour-les-cereales-a-paille-217-125141.html

Vague de froid et agriculture suite
Les cultivateurs n'ont pas planté que des céréales à paille bien évidemment.
La question se pose donc pour d'autres productions comme le colza et les pois.

Là aussi le système météorologique subi a permis l'acquisition d'une résistance adéquate pour le colza, en particulier dans le nord-est de la France.

Pour les pois, la situation varie en fonction du stade de développement des cultures.
Toutefois la neige est un atout pour les cultures subissant le gel car elle sert d'isolant naturel.

Terres Inovia, je cite, explique que la résistance au froid dépend de plusieurs facteurs, mais avant tout du stade de la culture au moment du gel. Les autres critères sont : profondeur de semis, conditions d’arrivée du froid, teneur en eau du sol, teneur en eau de la plante, présence d’une couverture neigeuse.

Source : Terre-net
http://www.terre-net.fr/observatoire-technique-culturale/strategie-technique-culturale/article/sans-consequence-pour-la-plupart-des-colzas-selon-les-stades-pour-les-pois-217-125089.html

Les Suisses font la fête et le font savoir
Tous les 20 ans, au pied des vignobles de Lavaux, les vignerons Suisse célèbrent les métiers viticoles.
Les dernières fêtes datent de 1999, 1977, 1955, 1927.

La prochaine fête se tiendra en 2019 mais elle sera également l'occasion de célébrer l'inscription au patrimoine immatériel de l’UNESCO. C'est à la fois le côté festif populaire que la représentation théâtrale qui est faite des ces métiers qui a été prise en compte.

La Fête des Vignerons de Vevey (canton de Vaud) n'a pas de concurrence dans le monde viticole et je parle là du monde entier.
Le 11ème Comité Intergouvernemental de Sauvegarde du Patrimoine Culturel Immatériel réuni à Addis-Abeba, en Ethiopie à déclaré, je cite :
"Cette tradition encourage l’esprit de communauté, contribue à la vie artistique et procure un sentiment de continuité culturelle, tout en stimulant le savoir-faire des artisans vignerons"

Bref historique de La Fête des vignerons:
Au Moyen-Âge, cette fête était souvent et comme pour ses paires, une procession religieuse visant à célébrer le travail de la terre et à attirer les bonnes grâces du Ciel en matière de climat et de cultures.

C'est en 1797 que ces festivités ont été institutionnalisées. Organisées tous les 20 ans ou presque et seulement en temps de paix. Ce sont aujourd'hui, des festivités durant 3 semaines et attirant des milliers de visiteurs autour des 5000 figurants.
C'est la confrérie des Vignerons de Vevey ainsi que 1500 bénévoles qui les organisent.

La prochaine Fête des vignerons aura lieu du 26 juillet au 11 août 2019 et le secret de la scénographie est bien gardé.

Source : Vitisphère/ Alexandre Abellan
http://www.vitisphere.com/actualite-84211-La-fete-des-vignerons-suisses-inscrite-au-patrimoine-de-lUNESCO.htm

Sur ces quelques mots je vous souhaite une bonne sepaine.

Gastronomiquement Votre, Lucullus

Amis gourmands bonjour,

Ce que j'aime bien en France c'est qu'il se passe toujours quelque chose qui a trait aux terroirs, à l'alimentation en général ou aux plaisirs liés à celle-ci. Je ne cesse de m'émerveiller de cette constante chez mes compatriotes.

 

On est les champions... de la dégustation de vins à l'aveugle.

Ce samedi à la maison Bollinger en Champagne, 18 équipes venues du monde entier, dont la Chine, se sont affrontées dans une compétition pendant laquelle il fallait reconnaître 12 crus présentés à chaque équipe.

Le challenge consistait à discerner les caractéristiques des vins selon 5 critères :

Le cépage principal, le pays de production, l'appellation, le producteur et le millésime.

 

Parmi les 12 crus issus du monde entier 4 étaient des crus français.

 

C'est une équipe d'amateurs de Toulouse que a obtenu les meilleurs résultats en réussissant à discerner les 5 critères pour 3 des vins présentés.

Le patron de l'équipe, Jean-Michel Perrussan, dit s'entraîner toutes les semaines avec ses amis du club d'amateurs.

 

La prochaine édition, la 4ème, devrait avoir lieu en octobre prochain à Chateauneuf-du-Pape dans le Vaucluse.

Source : L'union l'Ardennais

http://www.lunion.presse.fr/accueil/la-france-est-championne-du-monde-de-degustation-de-vin-a-ia0b0n425792

 

Pêche au gros dans nos rivières

A votre avis quel est le plus gros poisson que l'on puisse pêcher dans nos cours d'eau ?

Le brochet peut être ?

Vous n'y êtes pas, il faut chercher beaucoup plus gros, plus gros encore que l'esturgeon.

C'est le silure. Ce gros poisson vit vieux et c'est parfaitement adapté à notre climat.

On le retrouve notamment dans la Saône

Le record en France a été pêché par Jeremy Lorton en 2004. 2m56 pour 110 kg.

A vos canne à pêche...

Source : l'Est républicain

http://www.estrepublicain.fr/haute-saone/2014/10/20/le-silure-nouveau-poisson-trophee

 

Le Sial s'est ouvert jusqu'au 23 octobre

Le Sial c'est le Salon international de l'alimentation.

C'est à Villepinte en région parisienne que ce tient cet événement majeur relatif à l'almentation.

 

Là encore malgré une concurrence acharnée le savoir faire français en matière d'alimentation tient encore le haut du pavé. Certes les nouvelles méthodes de consommation, comme le très angl-saxon snacking, font du tort aux restaurants et donc à la gastronomie. Pour autant, notre art de vivre fait toujours de très nombreux adeptes dans le monde entier et le nombre de ceux ci est en constante augmentation.

 

Source : L'alsace

http://www.lalsace.fr/actualite/2014/10/20/dans-l-assiette-le-label-france-resiste-a-la-concurrence

 

Bonne initiative

Au puy en Velay les pâtissiers se sont mis à l"oeuvre pour aider l'association les nez rouges qui vient voir et distraire les enfants hospitalisés.

Une tarte géante de 19,2 m² a été réalisée -(6 mètre de long pour 3,2 m de large). La tarte géante du club des Chocolatier Pâtissiers de Haute-Loire a toute les chances de rentrer au Guinness des Records

La tarte a été divisée en 1200 parts vendues 10 € l'unité.

 

Source:La Montagne

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/haute-loire/2014/10/19/le-record-du-monde-de-la-tarte-geante_11187899.html

 

La Confrérie des Amis de Lucullus

Ce samedi une partie de la confrérie s'est retrouvée pour fêter "La balade du Terroir en Essonne".

Pas moins de 26 producteurs et artisans de l'Essonne ouvraient leurs portes au public.

 

Nous en avions choisi 2 d'entre eux.

Le matin nous avons visité la Brasserie artisanale Parisis à Epinay sous Sénart où l'on nous a expliqué en détail toute la procédure de fabrication d'une bière artisanale, qu'elle soit blonde, ambrée ou blanche. Bien évidemment nous avons interrogé notre hôte sur les produits utilisés pour ses réalisations, son houblon, ses malts, son eau, ses levures.

Ce fut très enrichissant intellectuellement et très agréable lors de la dégustation.

 

Après un repas sympathique dans une crêperie, nous nous sommes dirigés à la ville d'à côté.

 

C'est à Yerres que nous avons visité l'entreprise "Macarons gourmands" qui comme son nom l'indique n'est pas une charcuterie.

Tout comme à la brasserie, les produits et ingrédients de base nous ont été présentés avant une démonstration de réalisation et de mise en place. Pour finir une dégustation des plus agréable nous fut proposée.

Ce fut l'occasion de découvrir un monde nouveau de saveurs comme le macaron au pain d'épice et foie gras ou encore celui au Mojito

 

La prochaine balade du Terroir en Essonne aura lieu fin mars 2015

Le programme est déjà publié sur www.terroir-essonne.com ou sur www.facebook.com/terroir91 .

 

Sur ces quelques mots je vous souhaite une excellente semaine.

Gastronomiquement Votre, Lucullus

 

  • Aucun commentaire trouvé