Mon premier coup de cœur

Écrit par Lucullus. Publié dans Les Voyages.

sera pour vous parler d'un petit coin de France que j'aime beaucoup.Jack

- Imaginez des plateaux entre 800 et 1300 mètres d'altitude, balayés par la burle en hiver et baignés d'un doux soleil en été.
- Les forêts de sapins et de mélèzes sur les hauteurs faisant place plus bas aux bouleaux et aux châtaigniers.
Quand l'altitude se fait sentir les forêts cèdent la place à de large prairie où paissent paisiblement les bœufs.

 

 - C'est une terre riche, riche en bienfaits de la nature et surtout riche par les hommes qui y habitent depuis la nuit de temps.
- Que j'aime l'été venu m'y rendre pour humer l'air sain, me noyer dans la verdure.
- Que j'aime arpenter ses sentiers qui grimpent encore et encore.
- Que j'aime, une fois arrivé sur un de ses promontoires, laisser errer mon regard, vers les alpes lointaines ou le midi
- J'aime à visiter ses marchés qui regorgent de légumes luisants de fraîcheur, de fruits gorgés de soleil et de fleurs toutes plus belles les unes que les autres. Marché dont les étals de boucher vous laisser voir des viandes d'une qualité rare

 - Ces marchés qui vous expliquent la vie qui bruisse autour de vous. Ces marchés où l'on côtoie les habitants de ces lieux qui ne vous donnent pas de grands sourires mais qui vous donnent, après un peu de temps toute l'amitié sincère qui est dans leur cœur.

- Mais, vous ouvrez de grands yeux?  Vous vous interrogez? Je vois qu'il me faut vous le situer.

- Nous sommes au sud du Forez et au nord de l'Ardèche, entre la vallée du Rhône et les puys de l'Auvergne.
- Auvergne région à laquelle il appartient.
- C'est une région au sujet de laquelle François Ier désirant visiter son bon peuple dit: "Nous allons chez les sauvages".
- Les hommes y sont fiers et travailleurs. Ils connaissent la valeur de chose.
- C'est un rude pays à la fois d'élevage et de culture.

- Nous sommes dans une terre de contrastes, au pays de la jambonnette, en Haute-Loire, à l'est du mont Gerbier de Jonc et du mont Mézenc.
- Nous sommes au Chambon sur Lignon à 50 kilomètres à l'est du Puy en Velay.
- Vous êtes dans le Vivarais, entre Le Puy en Velay et le Chambon sur Lignon.

Vivarais- J'y retrouve le calme et le bien-être loin de la ville et de ses embarras.
- C'est là bas que vous pourrez déguster tant de bonnes choses que je ne puis vous les énumérer.
- Certes ce n'est pas le seul petit coin de France où cela est possible mais ce coin là je l'aime beaucoup.

A bientôt pour un autre coup de cœur...

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé