Escapade vers les Cévennes

Écrit par Lucullus. Publié dans Les Voyages.

Uzes01ll y a beaucoup d'endroits qui me plaisent chez nous et à l'étranger, mais celui ci est cher à mon cœur aussi je vais vous le conter.

Imaginez un vieux village de pierres ocres et grises qui se blottit contre son château du Xème siècle. Une petite ville qui se prélasse, cachée sous les frondaisons de la place centrale au milieu de laquelle trône une grande fontaine qui fait l'été venu, le bonheur des enfants.

Autour de cette place datant du XVIème siècle, ce ne sont qu'arcades et venelles moyenâgeuses à l'ombre desquelles déambule le chaland. Ce typique centre ville est ceint d'un boulevard bordé de part et d'autre d'immenses et majestueux platanes dont les ramures font un ciel d'ombre aux nombreux promeneurs.


Même en hiver quand le mistral souffle cette promenade est animée. Mais, qui vois je là bas, la maîtresse de ces lieux, la duchesse de Grussol.

Uzes02Emboîtons lui le pas. Partant du Portalet, notre hôtesse remonte vers l'évêché dont les premières pierres datent du Vème siècle. Le laissant sur sa droite ainsi que la promenade jean Racine, elle rejoint les jardins du duché ainsi que la fontaine d'Eure et les grottes de l'Alzon. De ce fait elle abandonne sur sa gauche la masse imposante de son duché dont les prémices sont du Xème siècle.

Après avoir pris le bon air sous les platanes et les marronniers séculaires, elle remonte le boulevard Charles Gide tout en saluant gentiment les pompiers présent en ces lieux, jusqu'à la place Albert 1er puis continue son chemin sous la ramure ombrageuse du boulevard Gambetta.

Ce faisant elle côtoie les innombrables magasins dont les devantures ne cèdent en rien le pas aux nombreuses terrasses de café qui jalonnent cette promenade.

Prenant alors sur la gauche elle pénètre dans une ruelle bordée d'arcades, le passage du marché, afin de reUzes03joindre la place aux herbes qui je dois dire est le but réel de ma visite. Laissons là cette noble dame vaquer à ses occupations pour nous réjouir les narines.

En ces lieux, l'air embaume toute l'année d'une kyrielle d'odeurs toutes aussi agréables les unes que les autres.
Cela sent le thym, la marjolaine, l'estragon, l'anis, la réglisse, la coriandre, le serpolet, la farigoule, le basilic les fromages de chèvre et le miel....

Boudiou je ne peux pas toutes les citer tellement il y en a. Cela sent aussi le bois, le cuir et les vieilles pierres.
C'est jour de marché à Uzès, les marchands ont déballés tôt ce matin pour offrir aux promeneurs toute l'étendue des saveurs de ce beau pays.

Uzes04-Il faut dire que ce marché n'est pas un marché ordinaire. Il y règne une ambiance, comment vous dire, de foire provençale. Depuis des siècles, les marchands et les éleveurs des environs viennent y réaliser des affaires autour d'une anisette tout en dégustant quelques olives de Nions ou de Lédenon.

Ici dans cette ville à la limite de la Provence, du Languedoc et des Cévennes se rencontre tout un esprit du midi
. On y rencontre bien sûr tous les étalages qui font le bonheur et la chaleur des marchés du sud. Les poissonnières tout comme les bouchers et autres étalagistes semblent sortir d'un récit de Mistral ou de Marcel Pagnol. Uzès se trouve situé au carrefour de cinq routes, ce qui en fait un point de passage obligatoire du département.

D'abord à l'ouest commence la route d'Alès, l'autre grande ville du département. Cette voie conduit aussi dans les Cévennes puis vers les causses arides. La route serpente entre les vignes et les champs de blé ou de maïs.

Uzes05Au sud, il y a celle menant à la préfecture Nîmes puis de là vers la Camargue et la mer. Elle conduit aussi si on bifurque vers la gauche, en fait vers le sud-est, vers Remoulins et son Pont du Gard, Avignon, les Alpilles et toute la basse Provence.

A l'est, une route plus petite conduit d'abord le chaland vers la fontaine d'Eure à les grottes de l'Alzon. Source des eaux qui passaient sur le Pont du Gard avant de rejoindre quarante kilomètres plus loin les thermes romains de Nîmes. Puis laissant à dextre cette source antique, le promeneur sous le couvert des platanes arrive à Flaux puis se dirige vers Bagnols-sur-Cèze, troisième ville et seconde sous-préfecture du département du Gard, pour rejoindre le Rhône

Au nord, sous un tunnel de platanes, s'élance dans une rectitude des plus étranges la route menant vers l'Ardèche. Passant par Vallérargues et Lussan, sis sur un piton rocheux non loin des concluses cette route se dirige vers Vallon-pont-d'Arc ou vers le nord des Cévennes, Largentière et Privas. Depuis bien avant la lointaine époque romaine, Uzès est un nœud de communication entre les peuples de la région ou passant par elle. C'est un phare guidant les hommes.
C'est pour moi un endroit des plus attachant, je suis tombé amoureux de ce marché aux herbes. C'est pour cela que je voulais vous en parler
Je vous conseille ce site que je trouve très agréable   http://www.ville-uzes.fr .
Adiou, je vous fais la bise avant de repartir...

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé