Escapade chez Socrate et Aristote

Écrit par Lucullus. Publié dans Les Voyages.

grece01La Grèce, une semaine de voyage itinérant dans ce pays tellement chargé d'histoire. Tellement que l'on ne peut pas dans un petit billet montrer tout ce que l'on a vu et tout ce que l'on a ressenti.

Nous sommes arrivé à Athènes dans l'Attique juste au moment des fêtes de Pâques et comme il est de coutume là bas on grille l'agneau même dans les rues. Les premières impressions furent olfactives. Les orangers étaient en fleur et la municipalité d'Athènes a eu la bonne idée d'en implanter partout comme arbre ornemental.

Ce qui fait que la ville embaumait l'orange amère

grece03Bien sûr nous sommes descendu dans le Péloponnèse pour y voir le détroit de Corinthe et théâtre d'Épidaure. Voila bien des endroits extraordinaires.

Ce fabuleux canal construit entre 1982 et 1893 fait plus de 6 km de long pour 21 m de large. Le théâtre d'Epidaure lui est beaucoup plus ancien (4ème siècle av JC) et bénéficie d'une acoustique extraordinaire. Jugez par vous-même. Si l'on fait tomber une pièce de monnaie sur la scène, les spectateurs de dernier rang l'entendent tomber. Expérience faite en notre présence.

grece04Dans le même secteur ont visite également les ruines de la cité de Mycènes fondée en -1700 avant notre ère. C'était alors la civilisation mycénienne maniant comme son homologue égyptienne le type cyclopéen. Mais dès le 3ème millénaire avant Jc Mycènes fut habitée par une civilisation de type minonéen.

De là nous avons pris la direction d'Olympie (Grèce occidentale) Impossible d'ignorer ce lieux hautement symbolique. Nous y sommes arrivés alors que tous les arbres étaient en fleurs et ce fut féerique. J'aurais pu vous montrer quantité d'images magnifique mais celle-ci me semble représentative de la sérénité des lieux.grece06

J'aurais aimé descendre plus au sud vers Calamata afin d'y voit les célèbre oliviers et dit on les meilleures olives du monde mais le car qui nous emportait nous mena vers Patras et son magnifique pont qui enjambe le golfe de Corinthe et nous a conduit ensuite vers Delphes, son oracle et les ruines du tempe d'Apollon. Delphes vient du mot delphis.grece07 En effet Apollon se serait transformé en dauphin pour attirer en ces lieux les marins crétois chargé de lui rendre un culte.grece09

Pour arriver à Delphes la route monte très fortement et surplombe ainsi une mer d'oliviers. Il y aurait dans cette plaine plus d'un million d'oliviers. Et quand ce n'était pas les oliviers qui nous entouraient c'était des orangers.

Après une nuit confortable passée à Delphes il fallut reprendre nos pérégrinations. Nous partions pour plus au nord, laissant sur notre droite le mont Parnasse et ses neiges pour atteindre l'immense plaine de Thessalie en direction de Kalambaka

Le nom de Kalambaka ne vous dit peut être rien mais si je vous parle des monastères des Météores alors là je vois votre visage s'éclairer.
Effectivement ces monastères perchés sur des promontoires rocheux dominent la ville de Kalambaka.
De nos jours certains se visitent et sont magnifiques.

Mais la aussi après une nuit de repos nous reprîmes la route pour rejoindre Athènes et le Pyrée.
Pour se faire nous avons de nouveau traversé la plaine de Thessalie passant par Trikala. Nous fîmes une pause à l'endroit du défilé des Thermopyles près de la ville de Lamia.
Pour rejoindre Athènes nous avons emprunté une autoroute qui longea la côte ouest de la Grèce et nous permis d'admirer l'île d'Eubée. Immense île qui longe l'Attique

Notre dernière journée fut libre et nous en avons profités pour déambuler hors des chemins de touristes. Histoire de trouver une restaurant sympathique et des ruelles fleuries non loin du Parthénon.

Alors vous le prenez ce billet pour l'aventure?

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé